Liste des médicaments à écarter selon La Revue Prescrire

jeudi 8 octobre 2015

Appel de la Coordination 65

L’Assemblée Générale de la Coordination 65 est souveraine. 

Partant du constat que la courte durée prévue du prochain blocage sanitaire (1 jour avant et après un weekend) et la date retenue (vendredi 13 novembre), trop proche de la date du vote définitif de la loi Touraine (17 novembre) ne permettaient pas de mettre suffisamment de pression sur les autorités, et ayant eu confirmation de l’impact majeur du blocage du 3 au 6 octobre sur le département (mobilisation massive des généralistes, spécialistes cliniciens et plateaux techniques, embolisation des urgences ayant justifié la visite du JT de TF1, panique à l’ARS), l’écrasante majorité des 148 médecins libéraux présents ou représentés le mardi 6 octobre à l’AG s’est prononcée pour un nouveau mouvement massif de fermeture à partir du lundi 9 novembre jusqu’au lundi 16 novembre, avec en point d’orgue, la manifestation parisienne du lundi 16 novembre. 

Nous, médecins coordonnés des Hautes Pyrénées, en appelons aux Coordinations de France afin qu’elles se rallient à cette semaine de blocage sanitaire.





jeudi 25 juin 2015

Manifestation Tarbes Médecins Libéraux

Manifestation à Tarbes avec présence de 120 médecins libéraux du département contre la Loi de Santé de Marisol Touraine. Remise de 300 chartes de solidarité (70% de signataires) à la direction de la CPAM et à la délégation de l'ARS. Belle journée pour la mobilisation. Mauvaise période pour la santé en France.

mercredi 24 juin 2015

COMMUNIQUE DE LA COORDINATION DES MEDECINS LIBERAUX DES HAUTES PYRENEES



La Coordination Médicale des Hautes Pyrénées constate l'entêtement de la ministre actuelle de la Santé Marisol Touraine à ne pas négocier une sortie de crise dans le conflit qui l'oppose aux médecins libéraux de France au sujet de son projet de Loi de Santé et ce depuis 8 mois.
La Coordination Médicale des HP s'étonne d'autant plus de cet état de fait que la majorité des représentants nationaux du corps médical libéral adossée aux coordinations départementales existantes et naissantes dans nos départements rejettent ce projet. Nous ne pouvons qu'entrer en guerre contre les articles instaurant le Tiers Payant Généralisé et Obligatoire (TPGO), l'étatisation du système de soins, donnant des pouvoirs surdimensionnés aux Agences Régionales de la Santé (ARS) et remettant en cause le secret médical par la divulgation des données médicales aux organismes médico-sociaux et aux financeurs privés.
La Coordination Médicale rappelle qu'elle est depuis longtemps attachée au Tiers Payant Social (CMU, ACS, AME) qu'elle pratique aux plus nécessiteux de nos compatriotes et qu'elle continuera à l'appliquer.
L'instauration de l'obligation et la généralisation du tiers payant aux 66 millions d'assurés est un miroir aux alouettes qui détourne le regard de nos concitoyens des conséquences assassines de cette loi :
- gestion et organisation du système de soins par les ARS, ouvrant la porte à un asservissement des professionnels de santé aux directives étatiques, et à des structures technocratiques totalement déconnectées du terrain ;
- industrialisation du soin par les réseaux gérés par les mutuelles, source d'inflation des cotisations. Ce sera «Cotiser plus pour soigner moins» ;
- gestion des bases de données médicales par les organismes complémentaires avec disparition du secret médical ;
- disparition pour les assurés du libre choix de leurs médecins généraliste et spécialistes ;
- explosion de la charge administrative des médecins aboutissant à une destruction du temps que les médecins pourront accorder au soin ;
- destruction clairement souhaitée de la médecine libérale.


La Coordination Médicale informe qu'elle regroupe les trois quarts des médecins libéraux des Hautes Pyrénées. Trois cents chartes de solidarité, mentionnant l'opposition au TPGO, ont été signées et déposées sous pli d'huissier.
La Coordination Médicale rappelle aussi qu'elle est attachée, comme la majorité des médecins, au contrat social du Conseil National de la Résistance et des Ordonnances de 1945, mais qu'elle ne peut accepter que soient détruits deux éléments essentiels à la qualité du soin et à l'éthique : l'indépendance professionnelle et le secret médical.
La Coordination Médicale s'insurge contre l'acharnement destructeur de la ministre actuelle de la santé et s'inquiète du durcissement potentiel du conflit dont cette ministre sera la première responsable si elle ne renonce pas au plus vite à cette loi. La réforme nécessaire de notre système de santé ne pourra se faire qu' AVEC les médecins et leurs représentants syndicaux et non contre l'ensemble de notre profession
La Coordination des Médecins Libéraux des Hautes Pyrénées adossée à la Coordination Nationale et à l'Intersyndicale prévient qu'elle se prépare à une grande action d'envergure nationale.

Que la ministre actuelle sache que la liberté ne se brade ni ne se vend, ni ne se renie mais qu'elle porte en elle la force et la forme de la négociation loyale et constructive que le corps médical libéral français attend de ses vœux.

vendredi 1 mai 2015

Refus TPGO Hautes Pyrénées

Hautes Pyrénées : AG du 29/04/2015 :
plus de 60% des MG et Spés 
du département signataires 
d'une charte de refus du TPGO 
et d’engagement solidaire







vendredi 31 janvier 2014

Le camion du diabète

Echanges délicieux cet après-midi avec un médecin responsable du réseau régional diabète (soutenu par big pharma, cela va sans dire!).
On pense faire venir dans les prochaines semaines le camion de dépistage des complications du diabète (rétinopathie, podologie, angio...) sur votre commune et on aimerait savoir si vous souhaitez vous associer à cette démarche ou si on se contente d’une campagne d’information publique?”
Je demande les modalités pratiques de ma participation.
Oh, trois fois rien, vous communiquez à vos patients diabétiques lors d’une consultation le numéro de téléphone de notre secrétariat pour qu'il prennent rendez-vous pour le jour de présence du camion et vous remplissez une demande d’examens dont vous avez besoin spécifiquement pour ces patients. Votre présence physique est possible.”
(Euh, tu sais que le dépistage des complications du diabète, je le fais, sans ton camion, depuis 14 ans?)
Faussement candide, je lui demande quelle rémunération ('scuse pour les gros-mots!) était prévue pour cette énième tâche administrative, qui va permettre de faire fonctionner son service (et par conséquent de justifier son budget).
La réponse ne tarde pas, sans surprise : “Ah non, rien n'est prévu.”
Je lui ai ri au nez et nous nous sommes quittés... moi pas fâché, elle un peu plus.
Le pire dans tout ça, c’est que je pense qu’elle n’a rien compris.

vendredi 25 octobre 2013

Sunshine-act : liens d'intérêt des médecins

Voici ici la liste des liens d'intérêt des médecins, publiée par l'Ordre National des Médecins. La recherche par Professionnel permet d'accéder aux avantages procurés par Big Pharma à tel professionnel. Une recherche rapide permet de confirmer, comme prévu, que les frais de repas y sont bien détaillés mais les contrats d'étude clinique, certains contrats d'orateur, d'autres conventions de prestation scientifique (?) ne sont pas chiffrés... Premiers pas vers une transparence des liens d'intérêt entre professionnels de santé et Big Pharma ou rendez-vous manqué ? #ThatIsTheQuestion

vendredi 24 mai 2013

Transparent !

Un décret dit « Sunshine Act » vient d’être publié au Journal Officiel : le voici.
Il précise les modalités de transparence et d'information du public sur les relations (avantages procurés ou conventions conclues) entre les entreprises produisant ou commercialisant les produits à finalité sanitaire et cosmétique destinés à l'homme et certains acteurs de la santé.
En gros, tous les professionnels de santé qui bouffent aux râteliers de Big Pharma vont être épinglés sur la place publique. Allez, j’exagère ! Il s’agit surtout d’informer en toute (?) transparence le public que tel ou tel professionnel de santé a bénéficié d’avantages en nature ou en espèce d’une valeur de plus de 10€ provenant de l’industrie pharmaceutique (repas, petits cadeaux, voyages, contrats de recherche…).
Ça irait plutôt dans le bon sens à mon goût, à condition que les plus gros profiteurs de la manne de Big Pharma ne s’en sortent pas, comme d’hab’, par une pirouette de contournement de la loi… Lire ici. Bref, on épingle le manant pour un stylo mais on épargne le dealer d’opinion !
Le diable se cache dans le détail !
Ok, ok, ne reste plus qu’à réclamer que nos édiles, députés, sénateurs, ministres, etc., se soumettent à la même transparence concernant leurs conflits liens d’intérêt, quelqu’en soit la nature. Afin de s’assurer évidemment que leurs décisions sont bien prises dans l’unique Intérêt Public.
C’était mon quart d’heure démago !

« Tu me diras que j’ai tort de crier et de clamer mes quatre vérités, qu’il vaut mieux se taire ou mentir, surtout savoir garder le sourire ». Et pourtant dans le monde, G. MOUSTAKI